Contenu | Menu | Sous-Menu | Pied de page

38 bis, rue Vivienne
75002 Paris France

Tél. +33/0 1 42 36 20 39
Fax. +33/0 1 42 36 86 21

contactez-nous

Decouvrez notre catalogue numismatique le 13 octobre

Collection Numismatique

A l’origine de la Monnaie:

I /Les monnaies grecques...

Les premières monnaies métalliques façonnées sont apparues au VIIème siècle avant Jésus Christ, en Asie Mineure. Il est très difficile de dire précisément quel Roi ou Dynaste émit le premier sa monnaie mais traditionnellement, on attribue les plus anciennes monnaies au Roi Crésus. Ses « créséïdes » étaient fabriquées à partir d’or et d’argent récoltées dans les fleuves de Lydie comme le fleuve Pactole.

Plus tard, à partir du VIème siècle avant notre ère, les grandes citées grecques telles que Athènes, Rhodes, Métaponte, Egine... vont frapper leurs propres monnaies aux effigies bien distinctives afin de montrer puissance et grandeur lors de commerce. Ainsi sont nés les fabuleux Tétradrachmes à la chouette d’Athènes, les Statères à la rose de Rhodes ou à l’Epi de blé de Métaponte...

II/... et gauloises.

A l’Ouest, en Gaule, les échanges commerciaux avec les marchands des citées grecques, vont largement inspirer les graveurs de pièces de monnaie gaulois, tout en gardant un style incomparable.

C'est ainsi, au IVème siècle que les monnaies Grecques de Philippe II de Macédoine et de son fils Alexandre III surnommé "le grand" sont copiées (On peut noter pour exemple, l’influence du statère d’or de Philippe II de Macédoine sur le statère d’or des Parisii).

Pour finir, la défaite de Vercingétorix face à jules César en 52 avant J-C marque une modification du système monétaire gaulois dans lequel, désormais, seules les frappes de monnaies en cuivre et en potin circulent.

III/Rome (la République et l’empire Romain).

Le début de la conquête romaine, sur la Gaule et la Grèce, va apporter un autre type de monnayage d’or d’argent et de bronze. Du IIIème siècle avant notre ère à la toute fin de l’Empire Romain en 476 après Jésus Christ, Aureus, deniers, sesterces, antoniniens, follis, siliques, solidi... Vont être frappés en l’honneur des empereurs (et usurpateurs) de Rome et des Dieux du panthéon Romain.

Qui ne s’émerveillerai pas devant des monnaie de Jules César, Néron, Hadrien, Marc Aurèle, l’empereur Philosophe et bien d’autres!

IV/ L’empire Byzantin.

Historiquement c’est avec l’Empereur Anastase que l’on fait débuter l’ère byzantine sans attachement avec l’empire Romain.

Durant cette période, le système monétaire connait de nombreuses modifications. Concernant les principales monnaies, de 867 à 886, nous retrouvons le Solidus en or, le Semissis et le Tremissis qui représente un tiers de Solidus. Dès 886, Basile 1er (867-886) rejette le Semissis et le Tremissis. Le Solidus devient donc la seule monnaie jusqu'en 963, date où, Nicephore II (963-969) décide de créer de nouvelles monnaies comme l'Histamenon nomisma ou le Tetarteron nomisma. Cependant, sous Constantini IX (1042-1055), l'Histamenon sera remplacé par le Scyphate. L'ensemble de ces transformations a beaucoup dégradé les pièces, et l'or a rapidement été remplacé par l'argent. Par la suite, les monnaies de cuivre, de billon et d’électrum se sont développées en 1092 jusqu’à la fin de l’Empire.

V/ Les monnaies Mérovingiennes (le bon roi Dagobert).

Avec la mort du dernier empereur romain, le premier représentant historique de la dynastie mérovingienne est Childéric Ier mais c’est son fils Clovis qui est aujourd’hui reconnu dans les livres d’Histoire comme unificateur du Royaume grâce à ces associations et les victoires remportées sur les généraux romains.

Les monnaies de cette période sont des imitations des pièces Byzantines en ce qui concerne l'or, et des pièces romaines pour l'argent.?C'est à partir de 534, sous le règne de Théodebert Ier (534-548), que figure sur les monnaies, la représentation des rois. Les monnaies Mérovingiennes ont connu une transformation vers 670, avec le remplacement de l'or par l'argent par souci d’ économie.

VI/ Les monnaies Carolingiennes (Charlemagne).

La circulation de cette monnaie débute en 752 et prend fin sous le règne de Louis V le fainéant (986-987), en 987. Pépin le Bref (752-768) dès 752, interdit la frappe d'or et annule également le pouvoir des monétaires. Durant son règne, une seule monnaie est tolérée: le denier en argent. Ce système monétaire ne sera modifié que de longs siècles plus tard, sous le règne de Charlemagne et Louis le Pieux qui mettent en circulation quelques rarissimes sous d'or.

VII/ Les monnaies Féodales (Seigneurs).

Les monnaies féodales apparaissent dès le IXème siècle avec principalement des deniers d'argent, imitant de très près les deniers carolingiens. Quant à leurs aspects, nous retrouvons sur ces pièces la croix et le nom des rois carolingiens. C'est à partir du Xème siècle que les seigneurs signeront leurs monnaies de leurs noms et de leurs titres. Au XIIIème siècle les monnaies en or et en billon apparaissent, et au XIV siècle, les monnaies Féodales ne circulent plus.

VIII/ Les monnaies Royales (Hugues Capet à Louis XIII).

Le système monétaire va connaitre de nombreuses modifications durant la circulation de la monnaie royale de 987 à 1793. En effet, sous Hugues Capet (987-996) seuls le denier et l'obole sont en circulation. Sous Louis VII (1137-1180) vient s'ajouter le denier "parisis" et sous Louis XIV (1774-1793), le denier Tournois qui deviendra plus tard, la monnaie internationale. En 1266, le "gros d'argent" équivalent à 12 derniers

fait son apparition mais il sera très vite remplacé par "le blanc" à faible teneur d'argent. Sous Philippe Le Bel (1285-1314), l'émission d'écus d'or, et de pièces d'argent s'accélère et sous le règne de Louis XI (1461-1483), un nouveau système monétaire se développe basé sur quatre monnaies: L'écu d'or au soleil, le blanc; le gros de roi et le hardi. Vient s'ajouter en 1498, une nouvelle monnaie importée par Louis XII (1498-1515) d'Italie, le Teston d'argent ou apparait le visage du roi mais, il sera par le suite remplacé par Henri III (1547-1559) par "le franc

d'argent". Commence par exister sous Francois 1er (1515-1547), le divisionnaire et l'écu d'or, et c'est sous Henri II (1547-1589) que dorénavant, sera inscrit sur les pièces, la date d'émission en chiffres arabes avec le numéro d'ordre du roi. La frappe au marteau datant de l'antiquité sera supprimée par Louis XIII (1610-143) laissant place à la "frappe du balancier". Arrivent alors sous Louis XIV (1774-1793), le louis d'or, les doubles louis, et les demi-louis d'or. Mais aussi, le Louis d'argent et des écus d'argent. De 1715 jusqu'à la constitution, aucune modification du système monétaire.

IX/ La Numismatique moderne (de la Révolution à nos jours).

Transformation sous le Consulat du régime des monnaies, à savoir l’adoption du système décimal. Les monnaies sont frappées en Francs (Or et Argent) et centimes (Cuivre, Bronze, Aluminium....etc.)

X/ Les monnaies d'or cotées en Bourse.

La liste des 15 pièces anciennement cotées en Bourse est visible sur notre page 'Cours de l'or investissement'

Collectionner des pièces de monnaies c’est s’émerveiller devant des chef d’œuvre miniatures , savourer le savoir faire magistral des graveurs de coins monétaires à travers les âges, c’est préserver des «véritables morceaux d’Histoire ».

Aussi la société JOUBERT se place a vos cotés pour vos débuts dans le monde de la numismatique en vous proposant des monnaies, garanties authentiques et adaptées a tout budget et les conseils d’un numismate professionnel à l’écoute de vos questions et de vos souhaits numismatiques.

La société Joubert vous propose également une expertise et estimation fiable, immédiate, gratuite et sans obligation de vos collections personnelles et successions de collection en vue d’une vente (sur Rendez-vous).

 

Les News Internationales

Les bonnes affaires